Étymologie et symbolisme des « Palmes Académiques »

palmes-1Ces deux notions font référence à l’Antiquité gréco-latine.

Palme(s) : Ce mot vient du nom latin palma, qui désigne la palme, la feuille de palmier.

La liesse populaire, la récompense et la victoire sont, dans toute l’Antiquité, symbolisées par des feuillages, étendus sur le sol ou donnés (sous forme de branche ou de couronne) aux triomphateurs, militaires ou sportifs, ou aux élus politiques.

Par exemple, à Thessalonique (Grèce), sur la stèle funéraire de ce gladiateur, nommé Peitherotas, on peut voir une palme – symbole de ses nombreuses victoires dans les jeux de l’amphithéâtre, au IIIè siècle ap. J-C.

palmes-2Même les enfants y avaient droit. Sur cette mosaïque trouvée à Piazza Armerina, en Sicile, on voit un jeune garçon remettre une palme au jeune vainqueur d’une course de chars, qui imite les jeux du monde des adultes. Mais, ici, l’attelage est tiré par des oiseaux !

Le poète latin Apulée désigne la Victoire (la Nikh Nikê grecque) par l’expression « palmaris dea », la déesse qui mérite la palme (Métamorphoses, IIè siècle ap. J-C.). La Victoire est ailée et porte une palme et/ou une couronne. De là vient le mot « palmarès ».

La pérennité du symbole se découvre dans deux illustrations que voici. À gauche, Victoire grecque antique (Thessalonique), à droite, Victoire danoise moderne (Copenhague).

palmes-3

Académique(s) : L’adjectif est formé sur le nom de l’Académie (Akadhmia).

palmes-4Selon le Dictionnaire de l’Antiquité, « c’était à l’origine un sanctuaire situé dans un bois d’oliviers consacré au héros Académos (ou Hékadémos), dans la partie ouest d’Athènes. À l’époque classique, c’était aussi l’endroit où s’élevait un gymnase. C’est là que Platon [dont le buste ci-dessous est exposé à la Glyptotek de Copenhague], peut-être dès le début des années 380 av. J-C., établit son école, connue ensuite sous le nom d’Académie. »

Sur sa longue durée d’existence (plus de huit siècles), l’Académie (fermée en 529 ap. J-C.) vit se succéder plusieurs écoles philosophiques. Les enseignements qui y étaient prodigués ont donné à l’adjectif « académique », qui en dérive, notamment le sens de « relatif à l’enseignement » – un enseignement reconnu et de qualité.

Catherine AGUILLON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *